BeMed à la rencontre annuelle du GDR Polymères et Océan

A l’occasion de la rencontre annuelle du GDR Polymères & Océan qui s’est déroulée du 27 au 29 juin, Diane de ConsultantSeas©, porte-parole de l’Association Beyond Plastic Med, et de 8 chercheurs en sciences des polymères et sciences humaines et sociales a mis le Collège d’Entreprises Beyond Plastic Med à l’honneur.
Elle a présenté les activités du Collège qui illustrent la volonté d’ouvrir le dialogue entre scientifiques et entreprises pour réduire la pollution plastique en Méditerranée. En particulier, 2 axes de travail phares :


-L’application de la démarche d’éco-conception à un sachet flexible multi-matériaux utilisé en cosmétique et dans le secteur agro-alimentaire.
-Le test de solutions alternatives pour réduire l’utilisation des plastiques à usage unique au sein d’un hôtel.

— Résumé éxécutif—

Ouvrir le dialogue science-industrie sur la base de cas concrets de lutte contre la pollution plastique

Diane Vaschalde1*, Eric Boutin2, Stéphane Bruzaud3, Carole Charbuillet4, Lucile Courtial5, Daphné Duvernay2, Jean-François Ghiglione6, Nathalie Gontard7, Jean-Marc Meurville4

1. ConsultantSeas, Brest

2. Institut méditerranéen des sciences de l’information et de la communication, Université de Toulon, Toulon

3. Institut de Recherche Dupuy de Lome (IRDL), CNRS-Université Bretagne Sud, Lorient

4. Institut Arts et Métiers de Chambéry-Université de Bordeaux, CNRS, Bordeaux INP, INRAE, I2M Bordeaux, F-73375 Le Bourget-du-Lac,

5. BeMed, Monaco

6. Laboratoire d’Océanographie Microbienne (LOMIC), CNRS-Sorbonne Université, Banyuls sur mer

7. Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement, UMR IATE, Centre Occitanie-Montpellier

La communauté scientifique, la société civile, les organisations internationales et les pouvoirs publics appellent à une action collective et coordonnée pour prévenir la pollution plastique. Quelles formes cela peut-il prendre ? Quelle place et quel rôle les sciences peuvent-elles occuper pour accompagner des actions du secteur privé ? En réunissant douze entreprises le long de la chaîne de valeur du plastique et un comité scientifique pluridisciplinaire, les actions du Collège d’Entreprises BeMed ont pour objectif de proposer un espace de dialogue entre la recherche académique et privée pour questionner et dépasser le modèle actuel de consommation du plastique. Après deux années d’échanges entre chercheurs et industriels, deux projets pilotes ont émergé. Le premier concerne la démarche d’éco-conception d’un sachet flexible multimatériaux. Il traite aussi bien de la raison d’être de ce type d’emballage en mobilisant des approches en sciences de l’information et de la communication, que de sa fin de vie en évaluant sa biodégradabilité et sa toxicité pour l’environnement. Le second projet pilote est un démonstrateur visant à réduire les plastiques à usage unique au sein d’un grand hôtel. Il s’agit à la fois de susciter des changements de comportements à l’aide d’une réflexion sur des actions incitatives (nudges) et d’en évaluer l’acceptabilité par les clients, mais aussi d’éviter les transferts d’impacts environnementaux grâce à des analyses de cycle de vie macro des différents produits. Ces projets fournissent des exemples d’outils de dialogue science-industrie qui permettent d’appréhender avec pragmatisme le problème complexe de la pollution plastique à partir de cas concrets.