Partage d’expérience entre les lauréats BeMed

© Cedou
Avril 2018
13
vendredi

Les 13 et 14 avril dernier, lors de la seconde édition de la Monaco Ocean Week, l’initiative Beyond Plastic Med a organisé une rencontre sous forme d’échange d’expérience entre les porteurs de projet qu’elle soutient. Dix-huit lauréats, sélectionnés lors des appels à micro-initiatives de 2016 et 2017, se sont réunis à Monaco pour partager les bonnes pratiques à mettre en œuvre lors des actions de terrains.

L’évènement s’est déroulé en deux temps. D’abord, les participants ont pu faire connaissance lors d’un après-midi de discussions informelles animé par les membres fondateurs et partenaires de BeMed (la Fondation Prince Albert II de Monaco, la Fondation Tara Expéditions, Surfrider Foundation Europe, la Fondation Mava et l’IUCN). En parallèle, chaque lauréat a pu tourner une vidéo de présentation de son projet sous le format « ma thèse en 180 secondes ». Le but a été d’exposer en termes simples et de manière brève, le contexte dans leur pays et le projet qu’ils vont mener. L’après-midi s’est soldé par la présentation officielle des lauréats 2017 devant S.A.S. le Prince Albert II de Monaco qui a pu les féliciter en personne.

Le samedi 14 avril, les lauréats 2016 ont pu exposer l’avancement de leur initiative en mettant en avant les succès et les difficultés rencontrées lors de leurs actions. Ces présentations ont servi de point de départ pour des ateliers de discussion destinés à faire émerger des lignes directrices et des conseils pour les initiatives futures.

De manière générale, l’ensemble des participants s’est accordé à dire qu’une action efficace est celle qui vise directement les sources de pollution : changer les comportements sociétaux, réutiliser et recycler les déchets plastiques, développer des alternatives, instaurer de nouvelles réglementations…

Parmi les points clefs de la réussite de telles actions, les lauréats BeMed ont insisté sur l’importance de :

  • Parvenir à toucher le grand public : un message clair, positif et porteur d’espoir permet d’inciter le plus grand nombre à rejoindre l’initiative.
  • Encourager de petits changements faciles à mettre en œuvre et peu onéreux pour ne pas compromettre le confort du public, peu enclin à l’abandonner.
  • Avoir une personnalité connue comme ambassadrice de l’initiative pour attirer plus facilement l’attention du public et s’assurer d’une bonne couverture médiatique.
  • Inscrire son action dans un réseau international plus large pour s’assurer de la viabilité de l’initiative et encourager l’effort commun.
  • Proposer des solutions durables sur tous les plans : un sac à usage unique en papier, bien qu’une alternative aux sacs plastiques, génère beaucoup plus de déchet qu’un sac réutilisable en tissu ou en plastique recyclé.
  • Démontrer la valeur économique des solutions proposées pour amorcer les changements politiques et industriels.

Lire les conclusions ici.