Toujours engagé dans la lutte contre le plastique

©Cedou
Mars 2019
28
jeudi

Lors de l’édition de la Monaco Ocean Week, quinze nouvelles initiatives implantées dans huit pays méditerranéens ont été récompensées par le réseau BeMed. 

Comme chaque année, les lauréats de l’appel à micro-initiatives BeMed se sont réunis afin de partager les différentes initiatives, de valoriser le retour d’expérience des projets terminés et renforcer le réseau d’acteurs méditerranéens engagés contre la pollution plastique. La journée du 28 mars a réuni dans des ateliers de travail les lauréats des trois dernières années et les membres fondateurs du réseau BeMed autour de trois thématiques :

Thématique 1 : Comment réguler la pollution plastique sur les territoires ?

Cet atelier a mobilisé les membres de BeMed pour dresser un état des lieux de la pollution dans les pays représentés, comparer les freins et les leviers d’action, trouver des synergies inspirantes. Les différents groupes de discussion ont souligné le manque de connaissance des usagers sur l’impact environnemental des déchets plastiques, notamment ceux à usage unique (dans le secteur touristique par exemple), le coût élevé des alternatives, les difficultés de collecte du polystyrène expansé composant les caisses de pêche (secteur industriel) et l’absence d’équipement des stations d’épuration pour traiter les granulés de plastique industriels.

Lignes directrices d’action retenues :

  • Réguler la production de plastique (interdiction des plastiques à usage unique, interdiction de l’obsolescence programmée) ;
  • Mettre en œuvre des incitations économiques sur les produits écoresponsables ;
  • Appliquer efficacement les législations existantes ;
  • Créer une base de données sur les solutions pour les bonnes pratiques en intégrant le cadre réglementaire pour chaque pays.

Thématique 2 : Comment impliquer les partenaires privés ?

BeMed souhaite approfondir le dialogue avec le secteur privé en encourageant, dans une logique d’économie circulaire, la recherche de solutions innovantes pour agir sur l’ensemble du cycle de vie des plastiques (conception, production, distribution, usage et recyclage).

Lignes directrices d’action retenues :

  • Créer et animer avec des scientifiques de haut niveau un club d’entreprises qui se veut être un « centre de recherche de solutions » pour aider les entreprises à innover mieux et plus vite (partage de bonnes pratiques existantes, mutualisation des efforts humains et financiers) ;
  • Cibler le secteur touristique dans la partie sud et est du bassin méditerranéen pour amorcer une dynamique ;
  • Mettre en place une veille sur l’économie bleue prenant en compte les attentes de la société civile.

Thématique 3 : Comment renforcer le réseau BeMed ?

Seule une dynamique collective construite par-delà les frontières peut permettre de relever le défi d’une Méditerranée sans plastique. La force de BeMed réside dans ce réseau d’acteurs méditerranéens engagés et solidaires. Cet atelier de collaboration a exploré de nouvelles pistes pour favoriser le partage d’expériences et renforcer la synergie existante.

Lignes directrices d’action retenues :

  • Améliorer la communication valorisant les actions de l’ensemble du réseau ;  
  • Organiser des rendez-vous réguliers réunissant les acteurs du réseau pour favoriser les échanges d’idées et le partage d’expérience (congrès, événements, teambuilding…).