Partie 1 : Définir le point de départ

Temps :

A mobiliser : personne référente et équipe de direction.

Avant toute chose, il est important de donner du corps à votre projet en vous posant trois questions :

  1. Pourquoi voulez-vous agir ?
  2. Sur quoi (quels produits) pourriez-vous agir ?
  3. Dans quel système de gestion des déchets votre action s’inscrira-t-elle ?

En définissant vos objectifs, en recensant les plastiques à usage unique présents dans votre hôtel et en comprenant le système de gestion des déchets qui vous entoure, vous tiendrez le point de départ de votre action. Et vous serez à même de déterminer le périmètre du projet et les moyens à mettre en œuvre.

1.1 Clarifier les objectifs à atteindre

“Combien cela va-t-il me coûter ?”, “Est-ce que le changement sera accepté par la clientèle et le personnel ?” Ce sont sûrement des questions que vous vous posez ! Alors pour se lancer tout en tenant compte du contexte socio-économique de votre hôtel, nous vous proposons d’établir des objectifs clairs sur les trois volets suivants :

  1. Le volet environnemental : créer un gain environnemental net (pas sans de transferts d’impact majeurs), réduire l’empreinte plastique de l’hôtel.
  2. Le volet économique : choix de la durée d’amortissement (ROI) des amortir le coûts des changements de pratiques et des alternatives (les solutions qui remplacent les plastiques à usage unique).
  3. Le volet social : impliquer la clientèle et le personnel dans la démarche pour un projet partagé, soutenu et accepté.

Cela vous permettra d’assumer votre posture et légitimera les arbitrages que vous serez amenés à faire.

1.2 Réaliser le diagnostic initial des plastiques à usage unique

Prêts à redécouvrir votre hôtel sous tous ses angles ? Pour réaliser l’inventaire exhaustif des plastiques à usage unique présents dans l’hôtel, c’est en effet chaque espace qui doit être étudié, en front office aussi bien qu’en back office ; des chambres aux bureaux et vestiaires, en passant par les couloirs.
Mais qu’entend-on par plastique à usage unique (ou PUU) ? C’est un plastique qui n’est utilisé qu’une seule fois avant d’être jeté. Un produit en plastique à usage unique peut lui-même être contenu dans un emballage en plastique à usage unique : considérez-les alors comme une unité, un ensemble à questionner !

Vous pouvez réaliser votre diagnostic initial à l’aide d’un tableau, qui sera une base de travail pour la suite. L’inventaire peut facilement atteindre plus de 50 PUU. Il est donc recommandé d’intégrer dès cette étape les données suivantes, pour chacun des PUU identifiés :

le volume approximatif consommé sur un an (ou une période donnée qui servira de référence)
l’usage : qui utilise ce PUU et pourquoi ?
la fin de vie : ce PUU est-il trié ? collecté ? recyclé ?

Cet état des lieux servira à identifier les PUU à traiter en priorité (voir étape 2).

Vous trouverez un modèle de tableau de diagnostic des plastiques à usage unique ici

LES TIPS
Définir une nomenclature pour les produits et associer chacun d’eux à une photo. Viser l’exhaustivité dans votre diagnostic : considérer à la fois le back et front office, toutes les gammes de chambres, les emballages plastiques (ex : autour des chaussons), les petits plastiques qui pourraient passer inaperçus (ex : les élastiques, les étiquettes d’inviolabilité).

1.3 Comprendre le système de gestion des déchets

Pour mener une action cohérente, il est nécessaire de comprendre la fin de vie des PUU dans le contexte local de gestion des déchets. Sont-ils triés dans l’hôtel ? Qui les collecte et que deviennent-ils ? Sont-ils incinérés, enfouis, valorisés ? Cela vous permettra à la fois de trouver des pistes d’amélioration pour le système existant (ex : mettre en place un tri à la source) et d’avoir toutes les informations nécessaires pour prendre une décision éclairée lors du choix des alternatives. Par exemple, si une filière de collecte et de recyclage des mégots existe ou se développe dans votre région, en triant ce déchet à la source, vous vous assurez qu’il sera valorisé. Prenez contact avec votre collectivité et/ou votre prestataire de collecte et de recyclage pour leur poser toutes ces questions !