La Monaco Ocean Week : rencontre des lauréats et partage d’expérience

Lors de la Monaco Ocean Week 2022, une journée d’échanges entre les lauréats 2021 de l’appel à micro-initiatives et les lauréats de l’appel à projets dans les îles a été organisée. Cette journée a été divisée en deux temps : 

Atelier de partage d’expérience, organisée dans le cadre du projet CapiMed-Islands

Les cinq bénéficiaires de l’appel à projets dans les îles et un représentant des micro-initiatives ont pu mettre en avant les activités et résultats concrets obtenus :

  1. For Plastic Free Croatian Islands (Croatie) (Association for Nature, Environment and Sustainable Development – SUNCE) : plan d’action 2021-2026 pour réduire la pollution plastique et l’usage des plastiques à usage unique, élaboré avec la municipalité de Sali sur l’île de Dugi Otok, en mer Adriatique (réglementation, réduction et gestion des déchets, soutien d’initiatives pilote, organisation d’événements, sensibilisation…).
  2. Together for Zero Plastic in Albanian Islands (Albanie) (Royal Albania Foundation) : plan d’action porté par une coopération d’institutions, en collaboration avec les municipalités de 10 îles et îlots albanais (réduction des déchets, collectes, alternatives traditionnelles, campagnes de sensibilisation…). 
  3. Développement d’alternatives durables basée sur les entreprises locales (îles d’Or, Hyères) (Small Islands Organisation) : mise en place d’alternatives locales, naturelles et réutilisables aux plastiques à usage unique conçues à base de déchets de canne de Provence, et mené avec les commerces des îles d’Hyères.
  4. Un guide des alternatives aux plastiques à usage unique dans le secteur de l’accueil touristique (Baléares) (Save the Med/Ibiza Preservation) : 2 outils mis en place pour évaluer et promouvoir des alternatives durables aux plastiques à usage unique dans le secteur du tourisme : une application évaluant les établissements partenaires et un guide recensant les différentes pratiques.
  5. Plastistop Tunisia (Tunisie) (Association Jlij pour l’Environnement Marin) : activités de communication mises en place pour encourager le tri, la collecte et la réduction des déchets plastiques avec les étudiants, les communautés locales, les touristes et les commerçants.
  6. Clean Seas by Eco-Schools Malta (Malte) (Nature Trust Malta) : programmes pédagogiques sur les impacts des déchets plastiques en mer et les solutions existantes, qui visent la labellisation « Eco-School » reconnu par l’UNESCO.

Co-construction d’une communauté de pratique

Pour renforcer l’impact des projets, capitaliser sur l’expérience de son réseau et répondre à une demande des acteurs concernés, BeMed souhaite renforcer la collaboration et le partage d’expérience en créant une communauté de pratique regroupant les organisations qu’elle soutient. 

Une communauté de pratique est un groupe de personnes qui partagent une préoccupation commune, un ensemble de problèmes ou un intérêt pour un sujet et se réunissent pour atteindre des objectifs individuels et collectifs. Une communauté de pratique vise à partager les bonnes pratiques et de créer de nouvelles connaissances pour faire progresser un domaine de la pratique professionnelle. Pour en définir les contours et les priorités d’action, un atelier de co-construction a été organisé en mars 2022 lors de la Monaco Ocean Week. Le groupe s’est accordé sur les priorités suivantes : 

  • Mettre en relation les membres notamment grâce à un annuaire détaillant les expertises de chacun, 
  • Mettre à disposition et partager les ressources produites au sein du réseau,
  • Faciliter le partage d’expérience notamment à travers l’organisation d’ateliers de travail et de webinaires.

Les éléments suivants peuvent être considérés comme des lignes de conduite à tenir lors de son développement : 

  • Trouver le bon équilibre pour que la communauté soit bénéfique pour ses membres sans être trop chronophage,
  • Réussir à susciter l’émotion et maintenir la motivation des membres même lorsque BeMed ne les finance plus,
  • Fixer des limites éthiques à ne pas dépasser notamment en ce qui concerne de potentiels financeurs, 
  • S’inspirer de ce qui existe déjà et ne pas réinventer la roue.