Signature d’un Mémorandum d’accord visant à réduire la pollution plastique en Méditerranée

A l’occasion du salon EVER 2021, S.E. M. Bernard FAUTRIER, Ministre Plénipotentiaire, Président de l’association Beyond Plastic Med (BeMed) et Alexandra VALETTA-ARDISSON, Députée des Alpes-Maritimes, ont réuni des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) littoraux des Alpes-Maritimes et de Corse pour acter leur engagement à réduire l’utilisation des plastiques et lutter contre la pollution plastique en Méditerranée.

80% des déchets plastiques en mer ont une origine tellurique. Quelles que soient leurs tailles, emballages, sacs plastiques ou encore masques et gants constituent un véritable fléau pour nos mers et océans. Il est donc essentiel de protéger et préserver nos écosystèmes marins et littoraux.

Depuis 2015, BeMed fondée à Monaco par la Fondation Prince Albert II de Monaco, la Fondation Tara Océan, la Fondation MAVA, Surfrider Europe Foundation et l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) agit pour réduire ce fléau.

Afin de limiter l’arrivée des déchets plastiques dans le milieu marin, l’engagement de tous est essentiel, c’est pour cela qu’il a été proposé aux EPCI du pourtour méditerranéen qui le souhaitent de rejoindre cette initiative. 

La Communauté d’Agglomération de la Riviera Française, représentée par M. Jean-Claude GUIBAL, la Métropole Nice Côte d’Azur, représentée par M. Christian ESTROSI, la Communauté de Communes de la Piève de l’Ornano et du Tavaro, représentée par Mme Valérie BOZZI et la Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien, représentée par M. Charles VOGLIMACCI, ont renforcé leur engagement sur la question du plastique aux côtés de BeMed.

Jeudi 6 mai 2021, en présence de S.A.S. Le Prince Albert II de Monaco, ils ont signé un Mémorandum d’accord visant à mettre en place des collaborations et développer la complémentarité de leurs actions pour réduire l’utilisation du plastique et lutter contre la pollution plastique en mer Méditerranée.

Une coopération technique et scientifique, le soutien de projets communs, la promotion d’actions, la diffusion d’expériences et le partage de bonnes pratiques sont autant de pistes pour renforcer l’efficacité et l’impact de ces organisations.